mardi 7 mars 2017

Athis-Mons : une nouvelle défection dans la majorité de Christine Rodier (l'Essonnien 07/03/2017)


C’est un nouveau coup dur pour la maire d’Athis-Mons. Après avoir perdu quatre membres de sa majorité municipale le mois dernier, c’est au tour de François Étienne, conseiller municipal anciennement délégué aux relations avec le personnel communal, de faire dissidence et de rejoindre le groupe « Athis-Mons espoir et liberté », présidé par Julien Dumaine.
Qui pouvait imaginer que la séance du Conseil municipal d’Athis-Mons du 1er février 2017 aurait encore des conséquences en ce mois de mars ? S’attendant à une prise de conscience et à des changements d’attitude de la part de la maire, suite à l’électrochoc provoqué lors de cette séance, le conseiller municipal François Étienne a vite déchanté. Disant subir un climat de suspicion et des mesures vexatoires à son encontre, à cause de ce qu’il considère être une présomption de déloyauté, ce dernier a préféré quitter la majorité de Christine Rodier.
Dans un communiqué, l’on apprend que l’homme avait présenté sa démission à plusieurs reprises mais était à chaque fois revenu dessus. Ancien employé communal pendant 33 ans, François Étienne rappelle s’être engagé aux côtés de Christine Rodier afin d’améliorer les conditions de travail des agents communaux. Mais après quelques améliorations au début du mandat, un climat délétère se serait mis en place. Il dénonce aujourd’hui un sentiment de surveillance des employés de la collectivité et la « crainte perpétuelle de représailles professionnelles ».
En conséquence de son nouveau positionnement, l’élu s’est vu enlever l’accès à sa messagerie, signifier le retrait de ses délégations par une notification apportée par la Police municipale et retirer son siège à la commission administrative paritaire. Des mesures suffisamment dissuasives pour empêcher d’autres élus de la majorité de rentrer en dissidence ?
Article rédigé par Xavier Longwy

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire