mercredi 19 juillet 2017

Athis-Mons : des panneaux rigolos créés par les employés municipaux pour le Tour ( Le Parisien 19/07)


Ces réalisations représentant des caricatures de coureurs seront disposées le long du parcours dimanche après-midi.

La plus grande course cycliste du monde traversera neuf communes de l’Essonne dimanche lors de la dernière étape qui partira de Montgeron. Une première pour le département. Toute la semaine « Le Parisien » vous propose un compte à rebours. Aujourd’hui les services de la ville d’Athis-Mons présentent leur équipe de coureurs en bois.
Ce dimanche 23 juillet à 17 heures, les coureurs du Tour de France vont traverser Athis-Mons. Pour l’occasion, la commune a préparé sa propre équipe de cyclistes. Un maillot à pois, lunettes de soleil posées sur le nez et muscles saillants. Les coureurs made in Athis pourraient se fondre dans le peloton… s’ils n’étaient pas en bois.
Les équipes municipales ont travaillé sur un projet amusant : la création de 13 panneaux de bois peints sur la thématique du Tour de France. « Nous avons eu carte blanche », indique Eric, électricien et passionné par la caricature. Avec Juan, menuisier, ils ont passé deux mois à concevoir l’équipe d’accueil de la course mythique. Eric dessine, Juan sculpte puis les deux amis peignent « avec les moyens du bord ».
« Les caméras du monde entier seront braquées sur nos coureurs maison »
« Nous voulions que nos équipes soient complètement intégrées au projet, indique Rodolphe, directeur des services techniques. Ce n’est pas tous les jours qu’un événement international a lieu sur la commune. »
Pascal, responsable du service événementiel de la ville, s’enthousiasme : « Nous allons les disposer le long des quais de Seine. Ainsi toutes les caméras du monde seront braquées sur nos coureurs maison. »
Une perspective qui enchante les deux agents. Eric s’est replongé dans ses souvenirs d’enfance pour faire naître ces cyclistes. « J’ai vu des passages du Tour quand j’étais gosse. A l’époque ils avaient tous des casquettes. C’est pour ça que mes coureurs ont tous un couvre-chef. » Juan, quant à lui, va assister pour la première fois à un Tour de France. « C’est un vrai plaisir de voir son travail à l’endroit où le peloton passera. » En attendant le grand jour, les collègues fignolent leurs panneaux et commentent la Grande boucle. « Je pense vraiment que Romain Bardet va gagner », lance Rodolphe. « J’ai bien peur que Froome l’emporte à nouveau, mais sait-on jamais », espère Pascal.
Demain, la suite de notre série : le groupe « custom bike » a revisité un modèle de bicyclettes des années 1960 et l’exposera dimanche à Montgeron.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire