mardi 29 août 2017

Athis-Mons - Juvisy : 7 médiathèques ferment une semaine pour scanner 300 000 documents ( Le Parisien 28/09)

Les sept établissements du réseau des ex-Portes de l’Essonne sont fermés durant une semaine. Les quelque 300 000 références présentes vont être scannées une à une pour une mise à jour du catalogue.

Près de 300 000 articles à scanner un par un. Un travail de titan auquel doit s’atteler toute cette semaine le personnel des médiathèques des ex Portes de l’Essonne. Une tâche qui nécessite la fermeture au public des sept établissements concernés répartis entre Athis-Mons, Savigny-sur-Orge, Juvisy, Morangis et Paray-Vieille-Poste, jusqu’au 5 septembre.

« Comme dans n’importe quel magasin, nous avons besoin de savoir ce que nous avons dans nos rayons », sourit Didier Desmotte, le directeur du réseau des médiathèques. Si cette immense revue de détail a lieu tous les deux ans, elle prend cette année une dimension particulière avec l’extension prochaine du réseau actuel des médiathèques à de nouveaux établissements d’autres communes faisant partie de l’EPT Grand Orly Seine-Bièvre. Face à l’importante augmentation à venir du nombre de références au catalogue des médiathèques, un dépoussiérage des collections s’imposait.

Le portail Internet toujours accessible

« Dans ce contexte, une mise à jour de notre base de données est impérative, précise Didier Desmotte. Du coup, il faut scanner individuellement chaque livre, article de presse, CD ou DVD afin de détecter d’éventuelles anomalies. Elles peuvent venir d’erreurs d’encodages passés ou d’éléments du catalogue perdus dans le flux des prêts et retours. Au final, il faut permettre aux utilisateurs de notre catalogue en ligne de retrouver le bon document présent dans la bonne médiathèque du réseau afin de faciliter les recherches. »

Pour mener à bien cette mission, cinquante personnes sont mobilisées chaque jour de la semaine dans les différents rayons des sept médiathèques du réseau. « Notre objectif est d’avoir traité toutes les erreurs du catalogue au 1er janvier prochain », conclut le directeur du réseau des médiathèques.
Pendant cette fermeture, les utilisateurs ont toujours la possibilité d’utiliser les services du portail Internet du réseau, qui inclue les vidéos à la demande, la lecture de la presse ou le téléchargement de livres numériques.

dimanche 27 août 2017

Un pont trop loin (l'Athégien juillet/août 2017)

Retrouvez ici la tribune de notre groupe tel que paru sur le bulletin municipal de Juillet/Août


Un pont trop loin

Le pont routier Athis-Vigneux. Un projet bien connu des Athégiens et combattu en son temps refait surface via le plan anti-bouchons porté par le Conseil Régional et sur lequel le Conseil Départemental a rendu son avis. Certains essaient de le transformer en tunnel mais au-delà d'un coût exorbitant, les premières études ont conclu à un "risque de dysfonctionnement important [...] [et un] raccordement impossible sur le giratoire de la RD118" liées aux contraintes de pente (circulation des bus compromise). A l'opposition unanime d'hier, s'est substituée des sentiments plus partagés : votre Maire n'hésite pas à clamer haut et fort son opposition au projet, mais votre Conseillère Départementale vote le financement des 8 millions d'euros d'études consacrés à la réalisation de ce pont. Le seul problème, c'est qu'il s'agit là d'une seule et même personne...

Julien DUMAINE - Laure LAFOND - Sydney FLEURY - Maryline GRESSY - François ETIENNE - Michel BOURG - Julienne GEOFFROY

email : athis.espoir.liberte@gmail.com


site web : http://www.julien-dumaine.com

samedi 26 août 2017

Aéroport d’Orly : les travaux d’été bouclés avec une semaine d’avance (Le Parisien 26/08)


Bonne nouvelle pour les riverains de l’aéroport d’Orly. Les travaux de rénovation et de mise en conformité de la piste 4 de l’aéroport viennent de se terminer avec une semaine d’avance sur le calendrier initial. « Ces travaux ont bénéficié d’un déroulé optimal sans aléa technique et d’une météo favorable », se félicite dans un communiqué le groupe Aéroport de Paris (ADP).
Le trafic aérien a pu de nouveau transiter par cette piste, fermée depuis le 25 juillet, dès ce vendredi et délester les pistes annexes qui occasionnaient d’importantes nuisances sonores pour les habitants des communes voisines de l’aéroport.

dimanche 13 août 2017

Athis-Mons et Juvisy : les avions font vivre un enfer aux habitants ( Le Parisien 13/08)

Depuis le lancement des travaux sur la piste 4 de l’aéroport d’Orly, les habitants des communes généralement non survolées subissent d’importantes nuisances. Toutes les 2 à 5 minutes, un avion passe à l’aplomb de certains quartiers. Reportage.

16h37, 16h39, 16h41, 16h43… Le goûter se prend dorénavant en compagnie des avions à Athis-Mons. Depuis le 25 juillet, date du lancement des travaux de mises aux normes européennes sur la piste 4 de l’aéroport d’Orly, nécessitant l’utilisation de la piste de secours, c’est le même manège dans le ciel essonnien. En moyenne toutes les deux à cinq minutes, un avion survole les maisons et immeubles des quartiers d’ordinaire si calmes. « Le premier jour c’était l’enfer de 6 heures à 23 heures, se souvient Nelly, une jeune maman de 32 ans. Les avions passent tellement bas que je me suis demandé s’ils n’allaient pas toucher le toit de mes voisins. Mes filles s’amusaient à faire coucou aux passagers. »
Un été passé les fenêtres fermées
Seule astuce pour éviter ces nuisances, se cloîtrer à l’intérieur. « Nous sommes obligés de tout fermer. Heureusement que nous avons du double vitrage, explique la jeune femme. Le plus gênant reste le bruit, mais je me demande aussi si, en termes de pollution, ce n’est pas dangereux pour mes enfants. »
Quelques kilomètres plus loin, dans un appartement de Juvisy-sur-Orge, Christine, la soixantaine, subit elle aussi le passage incessant des avions. « Samedi, j’ai invité des amis à prendre l’apéro, raconte-t-elle. Nous avons dû fermer les fenêtres pour nous entendre. D’habitude, j’adore organiser des barbecues sur ma terrasse, cet été je préfère manger à l’extérieur. » Pour pouvoir suivre son émission à la télévision, Christine ne peut plus lâcher sa télécommande. « J’ai l’impression de passer pour une sourde dingue, en rigole-t-elle. Dès qu’un avion arrive, je monte le son au maximum, pour le redescendre une fois son passage terminé. A la fin, j’en ai marre, et je laisse super-fort. »
Morsang-sur-Orge, le 7 août. Des applications permettent de connaître en temps réel l’heure de passage, l’altitude et le son d’un avion. LP/N.C.
Le couvre-feu scrupuleusement surveillé
Marc, 65 ans, et Stéphanie, 41 ans, sont tous les deux devenus accros aux applications qui permettent de connaître en temps réel l’heure de passage, l’altitude et le son produit par un avion. Ces deux voisins de Morsang-sur-Orge ne supportent plus ces survols. « Je suis venue ici pour être au calme, regrette Stéphanie. Le pire ce sont les atterrissages, car ils passent entre 350 m et 450 m. Pour les décollages, ils mettent les gaz pour monter très vite, ils sont déjà à 1 000 m quand ils volent au-dessus de nos têtes. » Tous deux dénoncent un bruit permanent. « Le problème c’est que nous les entendons arriver de loin, indique Marc. Le premier nous a à peine survolés qu’on entend déjà le second arriver. Et c’est comme ça toute la journée. Ça en devient épidermique. »
Le soir venu, les yeux rivés sur leur téléphone, les deux amis surveillent que le couvre-feu, établi à 23h30, est scrupuleusement respecté. A ce jour, seuls deux décollages de vols commerciaux l’ont dépassé, le dimanche 30 juillet. Afin que cela ne se reproduise pas, Jean-Marie Vilain, maire (UDI) de Viry-Châtillon a adressé un courrier à la Direction générale de l’aviation civile (DGAC) et au groupe Aéroport de Paris réclamant que « les compagnies aériennes concernées soient fermement sanctionnées. » Les travaux doivent durer jusqu’au 31 août.
Morsang-sur-Orge, le 7 août. Difficile pour les riverains de profiter de leur jardin, lorsqu’un avion le survole toutes les 5 minutes LP/N.C.

jeudi 10 août 2017

Essonne : Plusieurs stations de la ligne de Tramway T7 fermées après l’arrivée des gens du voyage (actu-mag)

Depuis lundi, plusieurs clients de la ligne T7 du tramway sont excédés et ceci après la fermeture par la RATP de trois stations et l’interruption du trafic entre Coeur d’Orly et Athis-Mons Porte de l’Essonne.

La raison : L’arrivée de plusieurs caravanes appartenant à la communauté des gens du voyage qui se sont installées à proximité de l’une d’entre elle à Athis-Mons Porte de l’Essonne comme le relate le Parisien.
De son côté, la RATP a fait savoir sur son site d’information que le trafic était interrompu entre plusieurs stations. Avec l’implantation des caravanes et le passage régulier des gens du voyage sur les voies du train, il est trop dangereux pour cette dernière de pouvoir faire circuler ses Trams.
«En raison d’une mesure de sécurité à Athis-Mons Porte de l’Essonne, le trafic est interrompu entre Coeur d’Orly et Athis-Mons Porte de l’Essonne. Trafic normal sur les autres lignes de Tramway.». peut-on lire sur le site de la RATP.
La société de transport a également prévenue ses usagers via les réseaux sociaux ce mardi matin. Le quotidien a de son côté fait savoir que trois stations étaient fermées à savoir Porte de l’EssonneAéroport d’Orly et Cœur d’Orly.
05:43, le trafic est interrompu entre COEUR D'ORLY et PORTE DE L'ESSONNE (mesure de sécurité)  

La maire de la commune porte plainte !

La maire de la commune d’Athis-Mons, Christine Rodier ainsi que la RATP ont porté plainte afin de faire réagir l’État face à cette situation dont ces derniers se sentent complètement démunis comme l’indique le Parisien. Ces derniers qui espèrent que les pouvoirs publics pourront les aider face à cette problématique qui paralyse une partie de la ligne et empêche les usagers de pouvoir pleinement bénéficier de ce transport.
Sur les réseaux sociaux, ces derniers ont été nombreux à faire part de leur colère face à cette situation.
05:43, le trafic est interrompu entre COEUR D'ORLY et PORTE DE L'ESSONNE (mesure de sécurité)  
Et plutot Que de les bouger - on coupe le tram normal Quoi ....

mardi 8 août 2017

Tramway T7 : trois stations fermées après l’installation de caravanes à Athis-Mons (Le Parisien 08/08)


Les stations Porte de l’Essonne, Aéroport d’Orly et Cœur d’Orly sont fermées pour des raisons de sécurité, suite à l’arrivée de gens du voyage.

« Je dois aller voir de la famille à Villejuif (Val-de-Marne), mais depuis hier je suis bloqué. » Rudy, un septuagénaire, est désemparé. Il a essayé de prendre le tramway T7 à la station Porte de l’Essonne ce mardi, mais les panneaux affichent, depuis la veille le même message : « arrêt non desservi ».
La veille, la RATP a décidé de fermer les stations Porte de l’Essonne, Aéroport d’Orly et Cœur d’Orly suite à l’installation de dizaines de caravanes de gens du voyage près des voies. « Ils sont trop proches et n’arrêtent pas de traverser les voies, des enfants jouent près de la station c’est trop dangereux », indique un agent de la RATP.
Les caravanes en question sont arrivées la semaine passée à Athis-Mons. « Nous les avons empêchés de s’installer à nouveau sur les terrains de la ville, indique Christine Rodier, maire LR de la commune. Malheureusement les caravanes sont allées sur le terrain près du tramway qui appartient à l’Etat. » Face à cette situation, l’élue « se sent impuissante » : « Je me dois d’apporter la sécurité et l’ordre dans la commune et là nous sommes totalement démunis, c’est une honte qu’ils bloquent ainsi les transports en commun. »
« L’Etat ne respecte pas nos droits de travailleurs »
Christine Rodier a donc porté plainte, seul moyen selon elle d’alarmer l’Etat. La RATP a également, lundi 7 août, porté plainte et alerté les pouvoirs publics pour tenter de reprendre rapidement l’exploitation normale de la ligne.
En attendant, les premières victimes sont les usagers. Nathalie, infirmière habitant Paray-Vieille-Poste et travaillant à l’hôpital du Kremlin-Bicêtre, emprunte la ligne tous les jours d’un bout à l’autre pour se rendre au travail. « Habituellement de ma grille de maison, à l’enfilage de ma blouse, je mets 60 minutes, calcule-t-elle. Depuis hier, c’est le double. »
Christelle qui travaille dans les services de fret d’Orly est fataliste. « Je paye 73 € par mois pour utiliser le tramway, rappelle-t-elle. Mais s’ils décident de rester un mois, je serai bloquée pendant un mois. »
Un point d’informations est mis en place à la station Porte de l’Essonne. Les voyageurs sont invités à emprunter les lignes de bus 191-100 et 8 (non gérée par la RATP) qui desservent la zone d’Athis-Mons, la station Porte de l’Essonne et l’aéroport d’Orly.

lundi 7 août 2017

Athis-Mons : l’installation des gens du voyage perturbe le trafic du tram T7 depuis ce lundi (Le Parisien 07/08)


Se rendre jusqu’au terminus du tramway T7 en Essonne s’avère impossible depuis lundi matin. Le trafic est interrompu entre les stations Cœur d’Orly et Porte de l’Essonne, à Athis-Mons. Une décision prise « par mesure de sécurité, des personnes étant présentes sur la plateforme des voies », indique la RATP. L’installation récente de gens du voyage non loin des installations de transports semble toujours empêcher, ce lundi soir, la circulation du tram. La RATP a déposé une main courante et contacté toutes les autorités compétentes « afin, explique-t-elle, de pouvoir assurer au plus vite une exploitation normale et en toute sécurité ».

source: http://www.leparisien.fr/athis-mons-91200/athis-mons-l-installation-des-gens-du-voyage-perturb-le-trafic-du-tram-t7-depuis-ce-lundi-07-08-2017-7180824.php