mardi 8 août 2017

Tramway T7 : trois stations fermées après l’installation de caravanes à Athis-Mons (Le Parisien 08/08)


Les stations Porte de l’Essonne, Aéroport d’Orly et Cœur d’Orly sont fermées pour des raisons de sécurité, suite à l’arrivée de gens du voyage.

« Je dois aller voir de la famille à Villejuif (Val-de-Marne), mais depuis hier je suis bloqué. » Rudy, un septuagénaire, est désemparé. Il a essayé de prendre le tramway T7 à la station Porte de l’Essonne ce mardi, mais les panneaux affichent, depuis la veille le même message : « arrêt non desservi ».
La veille, la RATP a décidé de fermer les stations Porte de l’Essonne, Aéroport d’Orly et Cœur d’Orly suite à l’installation de dizaines de caravanes de gens du voyage près des voies. « Ils sont trop proches et n’arrêtent pas de traverser les voies, des enfants jouent près de la station c’est trop dangereux », indique un agent de la RATP.
Les caravanes en question sont arrivées la semaine passée à Athis-Mons. « Nous les avons empêchés de s’installer à nouveau sur les terrains de la ville, indique Christine Rodier, maire LR de la commune. Malheureusement les caravanes sont allées sur le terrain près du tramway qui appartient à l’Etat. » Face à cette situation, l’élue « se sent impuissante » : « Je me dois d’apporter la sécurité et l’ordre dans la commune et là nous sommes totalement démunis, c’est une honte qu’ils bloquent ainsi les transports en commun. »
« L’Etat ne respecte pas nos droits de travailleurs »
Christine Rodier a donc porté plainte, seul moyen selon elle d’alarmer l’Etat. La RATP a également, lundi 7 août, porté plainte et alerté les pouvoirs publics pour tenter de reprendre rapidement l’exploitation normale de la ligne.
En attendant, les premières victimes sont les usagers. Nathalie, infirmière habitant Paray-Vieille-Poste et travaillant à l’hôpital du Kremlin-Bicêtre, emprunte la ligne tous les jours d’un bout à l’autre pour se rendre au travail. « Habituellement de ma grille de maison, à l’enfilage de ma blouse, je mets 60 minutes, calcule-t-elle. Depuis hier, c’est le double. »
Christelle qui travaille dans les services de fret d’Orly est fataliste. « Je paye 73 € par mois pour utiliser le tramway, rappelle-t-elle. Mais s’ils décident de rester un mois, je serai bloquée pendant un mois. »
Un point d’informations est mis en place à la station Porte de l’Essonne. Les voyageurs sont invités à emprunter les lignes de bus 191-100 et 8 (non gérée par la RATP) qui desservent la zone d’Athis-Mons, la station Porte de l’Essonne et l’aéroport d’Orly.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire