jeudi 12 octobre 2017

Essonne : de gros retards dans la distribution du courrier (Le Parisien 12/10)


Stéphane Beaudet, le maire (LR) de Courcouronnes monte au créneau contre La Poste. Dans sa commune, de nombreux habitants, dont il fait partie, ont reçu des courriers envoyés il y a trois semaines.

Il est en colère contre La Poste. Ce mardi matin, Stéphane Beaudet, maire (LR) de Courcouronnes a posté un message sur Facebook pour faire part de son « ras-le-bol ». En cause, des courriers qu’il a reçus lundi à son domicile et qui avaient été postés vingt jours auparavant dans des boîtes aux lettres de la ville voisine d’Evry.
« Nous nous réunissons avec les communes voisines pour frapper fort, prévient l’élu. Je suis navré d’en arriver là car La Poste, partenaire de l’AMIF (NDLR : association des maires d’Ile-de-France qu’il préside) depuis un an, est une entreprise dont chacun peut comprendre qu’elle doit se restructurer et se réinventer, ses métiers mutant profondément. Mais pas au détriment du service, non pas offert mais payé par les clients. »
« Une absence de personnel liée au rhume ou à la gastro »
Selon Stéphane Beaudet, « dans certains quartiers, il y a un jour sur deux de distribution ». « Cela peut poser des soucis pour les impôts qui appliquent 10 % de majoration pour les retards de paiement. Pareil pour les amendes. La Poste doit assurer un service. Il y a un problème de ressources humaines, ce n’est pas normal. Une dame me disait que son fils, qui a fêté son anniversaire il y a un mois, n’a toujours pas reçu la carte de ses grands-parents. Tout le monde n’utilise pas Internet… » Quant aux actions qu’il entend mener, l’édile ne souhaite pas en dire davantage pour l’heure.

Le maire de Courcouronnes en colère
Et le problème n’est pas limité à Courcouronnes. Pierre, un trentenaire demeurant à Athis-Mons, a eu récemment la mauvaise surprise de recevoir une contravention relevée par un radar fixe avec la date limite de paiement dépassée de plusieurs jours… « J’ai contesté et, heureusement, je suis tombé sur des gens compréhensifs. Le retard montait l’amende à 375 €… Finalement, j’ai eu un rendez-vous au commissariat et j’ai expliqué la situation. J’ai juste dû payer 90 €. »
Selon différents témoignages des soucis similaires ont aussi été rencontrés par des habitants de Soisy-sur-Seine et Bondoufle. Du côté de La Poste, on explique que ces retards conséquents « sont dus à une problématique ponctuelle liée à une absence de personnel liée au rhume ou à la gastro ». Et de préciser : « 100 % du courrier reçu sur nos sites a été distribué. »

source : http://www.leparisien.fr/essonne-91/essonne-de-gros-retards-dans-la-distribution-du-courrier-11-10-2017-7323885.php

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire