mercredi 3 janvier 2018

Athis-Mons : soufflé par la tempête, un arbre s’abat sur une maison ( Le Parisien 03/01)

Une femme a échappé miraculeusement à un accident ce mercredi matin. Elle nettoyait sa gouttière et venait de descendre de son échelle, lorsqu’un peuplier s’est abattu sur sa maison à l’endroit où elle se trouvait quelques instants plus tôt.

« J’ai eu très peur. » Deux heures après les plus violentes rafales de vent, Daniel, un habitant d’Athis-Mons, peine à se remettre de ses émotions. Vers 7 heures ce mercredi matin, un arbre s’est abattu sur sa maison, rue Caron, soufflée par la tempête Eleanor qui a fait de nombreux dégâts en Essonne.
Surtout, cet immense peuplier a failli tomber sur le crâne de sa femme, qui nettoyait la gouttière de leur véranda quelques instants plus tôt. « Je suis rentrée pour prendre le petit-déjeuner avec mes enfants, et deux minutes plus tard on a eu ce bruit et ce choc », raconte-t-elle, encore éberluée.
Une des branches principales a d’ailleurs balayé l’échelle sur laquelle cette mère de famille était montée. Elle a poursuivi sa course et a brisé le haut d’une véranda. Le tronc s’est, lui, encastré dans le toit-terrasse, faisant chuter deux étages plus bas les ruches qui y étaient entreposées. Le mur s’est en partie éboulé. La salle de bains située juste en dessous est inutilisable.

« Cela fait deux ans qu’on demande que cet arbre soit coupé »

« On en a ras le bol, cela fait deux ans qu’on demande que cet arbre soit coupé parce qu’il menace de tomber, soupire Daniel. Mais le promoteur qui a racheté ce terrain ne nous a jamais répondu. »
La parcelle a en effet été rachetée au moment du décès de l’ancienne propriétaire et découpée en trois lots. Celui comprenant la maison du voisin a trouvé preneur, mais pas encore les deux autres lots, dont celui qui comprenait le peuplier.
« Le problème c’est qu’on se retrouve face à des gens qui cherchent juste le profit et là, ça aurait pu très mal finir, je vais réfléchir et voir si on peut déposer une plainte, reprend Daniel. Si l’arbre était tombé un peu plus à gauche, il aurait terminé sa course dans la chambre du haut. On s’en sort très bien. »
Malgré tout, les dégâts matériels sont considérables. Les experts de l’assurance étaient attendus dans la journée pour faire le point sur l’étendue des travaux.
-
Le toit de la véranda de Daniel a été enfoncé. C’est l’endroit exact où sa femme avait posé son échelle et commençait à nettoyer la gouttière.
-
Le haut du mur de la maison s’est écroulé sous la violence du choc.
-
La vue de l’autre côté de la maison permet de voir la véranda sur laquelle s’est abattu le peuplier.
-
Installée comme les autres sur le toit-terrasse de la maison, même la ruche la moins touchée est dans un piteux état.

source: http://www.leparisien.fr/essonne-91/athis-mons-souffle-par-la-tempete-un-arbre-s-abat-sur-une-maison-03-01-2018-7482237.php

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire